A.S.B.L. "ACTION SENEGAL" - www.actionsenegal.be
Accueil du site > 06.Les nouvelles du Sénégal. > DECEMBRE 2012 : Compte-rendu sur le grand goûter au centre d’accueil (...)

DECEMBRE 2012 : Compte-rendu sur le grand goûter au centre d’accueil et la mission à Thienel-Sakhobé. Par le groupe des éducatrices de l’école normale de Tournai

lundi 10 décembre 2012, par Marie-Pierre Decocq - Néné Camara

Bonjour Néné,

Voici le rapport du goûter et de Thienel :

GOÛTER SPECIAL DU 30 NOVEMBRE 2012 ( rapport des éducatrices )

Après deux semaines de matchs de foot, Lise a eu l’occasion de réaliser la finale de son tournoi le jour du grand goûter mensuel. En prime, nous avons eu la chance, grâce à Souleymane, d’avoir deux buts à prêter par une équipe de foot de Pikine. Les enfants étaient heureux d’avoir des vrais buts !

Quelques difficultés ont été éprouvées suite à l’élimination d’une équipe qui devait jouer la finale mais qui a triché et ne s’est pas présentée pour rejouer leur match à temps.

A la fin du tournoi, l’équipe gagnante a reçu un trophée et un ballon, la deuxième équipe a reçu des bracelets et toutes les équipes participantes ont reçu du lait, du sucre et des pastilles valda et de quoi faire du thé au sein de leur daara.

Après plus d’un mois de répétitions, Alice a enfin pu réaliser sa représentation théâtrale avec sa petite troupe devant les enfants talibés lors de ce goûter.

Grâce à l’initiative de Zabou et de Diodio ( Lucile et Julie ) , la salle avait même ses décorations ! A notre grand étonnement, il y avait énormément d’enfants ( +ou- 1000 ) devant le centre !!! Cela étant probablement dû à l’impact du tournoi. Il était très difficile de gérer cette foule d’enfants !

Une fois la salle remplie d’enfants, nous avons pu commencer le spectacle ! Les spectateurs voulaient toujours s’approcher davantage afin de regarder ce qu’il se passait sur scène et nous avons dû les recadrer à plusieurs reprises afin qu’ils n’envahissent pas l’espace de représentation. Néanmoins, les comédiens ont très très bien joué et ont été applaudis de toutes les mains pour leur très beau travail !

Ce goûter a vraiment été très particulier pour nous et très riche en émotions.

Nous étions tous satisfaits dans l’ensemble et ce malgré quelques difficultés rencontrées.

*******************************************************

THIENEL ( SAHEL )

Samedi 1er décembre : en route pour Thienel, ce village dont on nous a tant parlé...

Lorsque nous sommes arrivés à Dodel, nous avons été de suite accueillis par le fameux "Djibi" !

> Achat des tôles pour l’école, de nourriture pour la famille d’accueil, de pastèques et de biscuits pour les enfants,... Ensuite, nous chargeons les charrettes et en route !

Que de plaisir lors de ce petit trajet jusqu’au village ! Nous en avons plein les yeux ! Nous nous amusons comme des petits fous sur les charrettes, prenons la pirogue, le cheval nous accompagnant à la nage, remontons sur la charrette, prenons le bac sur lequel nous devons tirer la corde pour avancer et finissons notre route jusqu’au village avec la charrette !

Nous sommes comblés et émerveillés durant tout le trajet ! Quel dépaysement !!!

Et nous voilà presque arrivés... Nous entendons de la musique et voyons un rassemblement de personnes. Nous nous sentons donc un peu timides mais allons à la rencontre de ces personnes...

Et là... Un accueil formidable et très chaleureux nous attend en musique et en danse ! Notre coeur se remplit de chaleur ! Nous sommes charmés !

Durant la semaine que nous avons passée là-bas, nous avons eu l’occasion de visiter les champs, le village et les villages voisins, le dispensaire, d’assister aux cours de primaire et même de donner cours, de faire des activités avec les enfants,...

Toutes les personnes du village sont vraiment pleine de gentillesse et nous nous sentons bien auprès d’elles. La semaine est passée beaucoup trop vite et nous aurions aimé rester un peu plus longtemps auprès des villageois !

Voici le rapport concernant l’agriculture et les motopompes qui a été fait avec les villageois :

Les deux motopompes d’action Sénégal sont en bon état de marche :

> le premier couvre bien les 17 ha ce qui est parfait

> Néanmoins, le deuxième ne parvient pas à irriguer les 23 ha.

Demandes de la population :

Abou Tikel possède une troisième pompe qui fonctionne mais il manque des tuyaux et des flotteurs pour qu’elle soit tout à fait opérationnelle.

Si cette pompe était ajoutée à la deuxième motopompe, toute la superficie des terres seraient irriguée plus aisément.

Abou nous a expliqué que lors du dernier passage de Néné en juillet, Action Sénégal avait aidé les agriculteurs pour qu’ils puissent récolter du riz sur 17 ha.

Malheureusement, une partie des récoltes a été inondée durant l’hivernage car le fleuve a débordé et une autre partie a pourri à cause des insectes. Ils n’ont donc pu récolter que la moitié des semences semées sur les 17 ha.

De ce fait, la récolte de l’année dernière (2011) était meilleure !

> Pour 40 kg de semences achetées de riz, les villageois ont réussi à récolter 24 sacs de 80 kgs par famille en 2011 !

> Cette année 2012, ils n’ont pu en récolter que 10/famille.

Afin de faciliter leur travail, les villageois aimeraient disposer d’un tracteur ( achat en occasion - sujet déjà discuté en juillet 2012 ) qui leur est propre. Pour le moment, ils en empruntent un mais cela leur revient très cher et le tracteur ne serait plus en assez bon état pour servir correctement.

JPEG - 47.5 ko
Après les inondations de septembre/octobre, le niveau a baissé considérablement en un mois ( voir versant du cours d’eau )
JPEG - 40.9 ko
Constat du groupe des 6 jeunes : de nouveau la catastrophe ! presque plus d’eau dans le cours d’eau

De plus, ils aimeraient savoir s’il est possible de trouver une solution pour retenir l’eau car à cause de la sécheresse, ils ont perdu tous les arbres fruitiers qui avaient été offerts en 2007 par Action Sénégal et aimeraient en replanter.

Les habitants nous ont expliqué qu’un nouveau forage près des champs ne serait pas la meilleure solution car il faudrait employer un gardien et surtout, que cela coûterait cher au niveau des taxes financières qu’ils auront à payer.

Par contre, ils souhaiteraient vraiment un système de barrage au niveau du fleuve qui leur permettrait d’avoir de l’eau toute l’année mais pour cela, il faudrait l’accord des pays concernés par ce fleuve. ( en étude depuis avril 2012 avec l’université de St Louis )

Ils se demandent également s’il serait possible de mettre des tuyaux qui partiraient du forage existant vers le village pour installer une distribution d’eau près des maisons.

Les villageois aimeraient disposer d’un peu plus de matériel comme des brouettes, des pioches, des pelles, ...

Lorsque nous avons vu l’état du fleuve, nous avons constaté qu’il sera bien sec !!!!

Pour le groupe des éducatrices de l’école normale de Tournai

Maïté

et

Vincent

******************************************************

A partir de ce lundi 10 décembre 2012, le groupe des 6 jeunes part dans la région de Kaolack et dans la région de Tambacounda pour une campagne de sensibilisation sur la problématique des enfants " faux " talibés.

A l’aide de kamishibaïs, les jeunes se rendront dans de nombreux villages pour la sensiblisation auprès de la population et dans les écoles.

Vous pourrez découvrir leur mission sur le site début janvier 2013.

JPEG - 35.7 ko
Mama Nancy de Kaolack
C’est chez Mama Nancy que le groupe des 6 jeunes séjournera à partir du 10 décembre lors de la mission de sensibilisation contre le fléau des enfants faux talibés. Mama Nancy est la maman de Zabou et Diodio, amies de Néné en Belgique
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0