A.S.B.L. "ACTION SENEGAL" - www.actionsenegal.be

SUR LA ROUTE DE BAYAKH...

A l’école de Mamadou

ECHANGE ENTRE L’ECOLE DE MAMADOU ET L’ECOLE PRIMAIRE DE LA SAINTE UNION

vendredi 31 mars 2006, par Marie-Pierre Decocq - Néné Camara

Avant d’arriver à Bayakh, on traverse le village des tortues géantes ! Et puis , dans le village suivant > une école sans électricité qui est composée de bâtiments autour d’une cour ensablée accueille les enfants du village : c’est l’école de Mamadou, notre correspondant.

JPEG - 11.7 ko
village des tortues

Depuis septembre 2005, une demande de correspondance a été souhaitée par les enseignants et les enfants de l’école de Bayakh . Après tant de motivation pour la vente des boules de noël afin de participer à la construction du puits du village de Keur Gondé, Les enfants de l’école primaire de la Sainte Union de Tournai ont répondu à cet appel en commençant par leur offrir un vrai cadeau de Noël : une lettre de voeux contenant de petits cadeaux personnels . Ces enfants avaient également réalisé un magnifique poster avec des colombes pour la classe de Mamadou qui compte 102 enfants : un vrai message d’espoir pour les enfants de Bayakh.

JPEG - 6.8 ko
Le poster des colombes
Poster réalisé par les élèves de l’enseignement primaire de la Ste Union

Nous avions profité du départ de Mathilde et Benoît, membres de l’ASBL , début janvier 06, pour leur confier l’acheminement du paquet de lettres vers Bayakh ...afin qu’elles arrivent bien à destination !

JPEG - 11.1 ko
A la réception du courrier des enfants de la Sainte Union
JPEG - 13.5 ko
La sonnette
pour prévenir la fin des cours, un enfant grimpe dans cet arbre et frappe sur l’anneau métallique à l’aide d’une pierre
JPEG - 5.7 ko
bureau du directeur de Bayakh
ici, à la réception de colis des enfants de la Sainte Union
JPEG - 20.7 ko
Accueil en chanson dans la classe de Mamadou

Lors de notre visite au Sénégal en février-mars dernier avec les élèves de La HELHO, nous étions invités à l’école de Bayakh pour l’inauguration de la nouvelle bibliothèque ; A notre arrivée, nous avions été accueillis dans toutes les classes en chanson, selon la coutume....Un vrai bonheur !

Mais les petits sénégalais ont aussi apprécié nos chansonnettes comme à la pêche aux moules, il était une bergère, dans sa maison un grand cerf...

JPEG - 16.3 ko
des élèves de la classe de Mamaadou

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la bibliothèque ... Les élèves de la haute école et nous, enseignants, avons constaté avec stupéfaction que celle-ci était constituée d’une planche sur laquelle étaient rangés 15 à 20 livres de lecture... Bien moins que ce que possède un enfant de chez nous ...

Au fur et à mesure de nos visites d’écoles, nous allions de découvertes en découvertes : manque de matériel pédagogique, 3 vieilles éponges trouées pour effacer les tableaux dans une école qui compte 10 classes, 3-4-voire 5 élèves par banc, des petits bouts de craie qui sont distribués au compte-gouttes, ...

JPEG - 15.1 ko
Salle de professeurs dans une école sénégalaise
Salle des profs de l’école " vers l’Avenir " où les étudiants de la HELHO ont réalisé leurs stages

Une étudiante HELHO ( Adèle - Penda ) s’exclame :"... et malgré ces manques, ils continuent à donner aux autres, aux plus démunis, et même à nous , les toubabs ...c’est incroyable, c’est le choc ! C’est avec déception que je regarde l’Europe où nous ratons beaucoup de choses ."

JPEG - 13.3 ko
en classe - leçon de calcul
JPEG - 11.9 ko
Enfants de la classe de Mamadou
Un enfant garde sa petite soeur pendant le cours.

A la fin de la visite, les enfants de l’école de Bayakh nous ont demandé de transmettre aux élèves de l’enseignement primaire de la Sainte Union leurs petits mots et dessins en signe d’affection pour leurs " petits toubabs " qui pensent à eux .

Marie-Pierre

2 Messages de forum

  • A l’école de Mamadou 23 avril 2006 14:49, par monsieur ndiaye

    salut nous avons decouvert avec beaucoup d’humour le resume sur bayakh si certains photos concernent l’école de Bayakh des photos glissées rnettent le rapprot infidéle sur 2 aspects : les enfants ne grimpent pas sur l’arbre pour sonner ils disposent d’un barre de fer à taper sur le clocher et aussi aucun enfant n’amene sa petite soeur à l’ecole et nous demandons où as tu pris cette photo peut être à l’école de L’avenir de guédiawaye où les stagiaires étaient
    pour une information fiable merci a asbl action senegal

    • A l’école de Mamadou 26 avril 2006 18:40, par mamadou sy correspondant de asbl et instituteur a bayakh

      salamalekoume je viens de voir le resume du visite des stagiares et le rapport de nene sur mon ecole effectivement la petite fille nommee juliette sur la photo est la fille d une institutrice que sa soeur a introduit dans une classe et comme leur maitress etait absent du fait d un mouvement de greve les visiteurs l ont trouve en classe et pris sa photo mais a lecole on amene pas sa petite soeur a l ecole .au surplus moi et nene ont visite l ecole de guerro ou il y avait le meme clocher pour sonner comme a bayakh et au temps en 2001 le responsable avait dit que les enfants doivent grimper pour sonner et nene qui a visite 15 fois le senegal avec moi c est bien ce qu elle dit .j ai tenu a apporter ces eclaicisements a lendroit de mes collegues afin qu ils sachent que notre seul objectif au niveau de l asbl cest de rendre autonome les villageois les etablissements scolaires et sanitaire en travaillant benevolement .que jamais nous donnons de faux informations .encore un grand merci aux autorites de bayakh pour la collaboration et le soutient qu il m ont donne afin que je puisse recevoir et accompagner les membres de notre association a travers le senegal et plutart au mali et dans dautres contrees.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0