A.S.B.L. "ACTION SENEGAL" - www.actionsenegal.be
Accueil du site > 06.Les nouvelles du Sénégal. > Les Nouvelles de Keur Gondé et Guediawaye/Yeumbel ( Sénégal ) - septembre (...)

Les Nouvelles de Keur Gondé et Guediawaye/Yeumbel ( Sénégal ) - septembre 2006

Compte-rendu de deux membres en visite au Sénégal

jeudi 12 octobre 2006, par Marie-Pierre Decocq - Néné Camara

COMPTE-RENDU DE SIMON ...

JPEG - 24.2 ko
Ici, avec quelques enfants de Yeumbel

> Parrainage

Il faut savoir que notre planète compte environ 900 millions de personnes incapables de distinguer le A du B, ou à peine capables d’écrire leur nom . Aussi, elles ont beaucoup de mal à faire valoir leurs droits et peu de possibilités de réaliser les changements nécessaires à l’amélioration de leur situation. Au Sénégal, d’après les autorités du pays, un enfant sur deux ne fréquente pas l’école. L’enseignement n’est pas obligatoire. On dénombre 2,4 millions d’analphabètes adultes dans le pays. Oumou et Soleymane habitent dans la banlieue populeuse de Dakar et ce qui me frappe en plus de la pauvreté et des conditions difficiles de vie, c’est le nombre impressionnant d’enfants dans les rues .

JPEG - 29 ko
les enfants dans une rue de Guediawaye

En s’intéressant de plus près au problème scolaire, et après avoir visité différentes écoles et réalisé des stages à l’école " Vers l’Avenir " en février 2006 , on se rend vite compte que l’enseignement est très précaire au Sénégal.

L’ASBL dont je suis membre , préoccupé par la situation de la population locale a le désir d’agir ! N’est-ce pas là finalement le meilleur cadeau que l’on puisse faire à des enfants qui , par insuffisance de moyens ou par manque d’encadrement , se retrouvent dans la rue ? N’est-ce pas le meilleur moyen de les rendre un jour autonomes ? En donnant à des enfants motivés et demandeurs, à des enfants issus de familles défavorisées, la chance d’ouvrir leur esprit au monde, il est clair que adultes, ils seront les soutiens essentiels des leurs !

JPEG - 21.6 ko
Démarches pour l’inscription de Soleymane à l’école professionnelle

Concrètement, Aurélie et moi, avons effectué les démarches au nom de l’ASBL pour le parrainage de OUMOU et SOLEYMANE. Nous avons rencontré les deux directions : de l’école " Vers l’Avenir " ( Birane Diop ) et de l’école de formation professionnelle ( P.Amadou Fall ). Nous avons donc fait le nécessaire au niveau du parrainage de Oumou et Soleymane ( paiement des frais d’inscription, des frais de scolarité, des fournitures scolaires )

JPEG - 16.2 ko
Démarches pour l’inscription de Oumou auprès de Birane Diop ( école " Vers l’Avenir " )

Oumou poursuit donc son cycle et Soleymane qui est passionné par l’informatique et le football s’est inscrit en professionnelle " informatique " et a comme activité extra-scolaire : le football

JPEG - 17.4 ko
avec soleymane
JPEG - 14.9 ko
avec Soleymane
JPEG - 14 ko
Ici, Soleymane qui a enfilé mon maillot de foot
JPEG - 26.7 ko
aurélie dite Oumou et Oumou occupées à cuisiner !

> KEUR GONDE

JPEG - 15.7 ko
sur la route de Keur Gondé

Dans ce village où les sourires sur toutes les lèvres dépaysent, la vie est colorée ! l’accueil par le chef du village, Sérigne, Kadhy et tous les autres ainsi que le bonheur dû à la solidarité omniprésente nous donnent l’envie de nous poser quelques jours avec Hamidou.

JPEG - 20.7 ko
avec Hamidou

Même si l’habitat est pauvre et parfois délabré, il fait bon se promener dans ce village où tout est vie...on est reçu avec le sourire et il nous suffit de nous asseoir à côté des villageois et des villageoises pour engager la conversation . Le temps là-bas n’a pas la même signification que chez nous, le chronomètre s’arrête le temps d’un voyage !

Aurélie et moi avons rencontré Sérigne pour mettre au point la mise en route de la classe d’alphabétisation.

JPEG - 20.9 ko
dans la classe de Keur Gondé

Les bénéfices de la vente des objets d’artisanat réalisés par les enfants du village avec Mao, Aude et Manon ont permis l’achat de petits cahiers d’écriture qui ont été distribués en ce début octobre 06 pour la rentrée.

JPEG - 33.3 ko
Serigne actionne la pompe à la joie des enfants !

Nous avons également visité le terrain qui est très verdoyant en raison de la saison des pluies. Après discussions sur l’organisation du travail sur le terrain, il a été décidé qu’une somme d’argent serait déposée chez le responsable de la pépinière : Maha qui gèrerait l’écoulement des graines, des insecticides et du matériel au fur et à mesure des besoins des villageois. Aux dernières nouvelles, le terrain de la pépinière aurait été labouré en ce début du mois d’octobre.

Nous avons logé chez une des matrones : Kadhy , et nous avons appris qu’elle et son amie Aldjigène ont terminé leur formation dans le dispensaire de N’Guekokh, qu’elles continuent à travailler dans ce dispensaire et qu’elles sont devenues les relais entre les habitants du village et le dispensaire ( pour les vaccins des enfants - pour les accouchements )

Un des moments forts que j’ai vécu au village , c’est de voir ces femmes et ces enfants sortant de leur case dès que la pluie tombe ! ..... avec leurs savons et leurs seaux pour récolter l’eau et se laver ! un spectacle impressionnant ! ...et je repense au gaspillage de l’eau chez nous !

JPEG - 14.8 ko
avec Moussa

Je vais m’arrêter là pour mon compte-rendu et laisser quelques autres sujets pour Aurélie dite Oumou.

Merci à tous les sénégalais qui m’ont accueilli comme un frère !

Simon dit Alassane

COMPTE - RENDU D’AURELIE

Pour moi, ce fut la première découverte ! Etant camarade de classe avec simon, j’ai eu écho de leur expérience de février 06 où un groupe d’élèves de la Haute école avait réalisé des stages pour futurs enseignants dans une école sénégalaise. J’avais envie de m’intéresser de plus près à tout ce que le groupe avait vécu. J’étais fascinée et J’ai voulu rencontrer la maman de Simon ; de fil en aiguille, j’ai eu envie de devenir membre de l’association pour faire des actions concrètes ici ou là-bas.

Après de nombreuses péripéties, Simon et moi avons enfin reçu nos billets d’avion fin août ! j’allais m’évader au Sénégal du 1er au 16 septembre 06, un pays dont je ne connaissais quasi que le nom. C’est avec le sourire mais aussi avec un peu de nostalgie que Néné nous conduit à l’aéroport de Paris. Enregistrement des bagages et des colis ( et aussi d’une chaise roulante !). Longue attente dans la salle d’embarquement pour enfin entrer dans l’avion qui nous déposerait environ 6 heures plus tard à Dakar. Dès l’atterrissage, on vit tout de suite que nous étions en pleine saison des pluies : orages et éclairs en feu d’artifice étaient au rendez-vous pour notre arrivée ! Tout de suite, nous avons été accueillis par Moussa et Hamidou.... en route pour Guediawaye ! il était minuit heure locale, nous arrivons chez mère Disquette... brève rencontre avec toute la famille avant de passer une première courte nuit sénégalaise !

JPEG - 27.2 ko
Mère Disquette

Et oui, le lendemain ne serait pas un jour comme les autres : le mariage d’Halassane et de sa fiancée Kadhia ! nous allions, Simon et moi, assister à un mariage typiquement africain ... Nous avons même reçu notre costume de cérémonie... Dès le lever du soleil, c’est la solidarité, la fête et la bonne humeur qui a pris place. J’ai directement sympathisé avec la famille et le voisinage étant donné que les femmes préparent ensemble le repas de cérémonie ... cuisiner, pour une centaine de personnes, en chantant et en dansant, j’avoue que je n’avais jamais vécu cela ailleurs !

JPEG - 29.7 ko
préparation du repas pour le mariage
JPEG - 31.5 ko
Chants et danses pendant la préparation du repas de mariage

Le mariage a duré trois jours. Trois jours de fête, de danses , de chants ...

JPEG - 22.7 ko
Le jour du mariage avec Hamidou et Baïdi

Durant notre séjour à Guediawaye, nous avons rendu visite

> au petit correspondant de Jean-yves : Baba Gallé > à la correspondante de Marie-Pierre et Manon : Goundo pour lui remettre son cadeau d’anniversaire > à Angèle, cousine de sabelle Diatta pour lui remettre un courrier de la part d’Anne-Marie, membre et marraine de sa petite fille.

JPEG - 22.8 ko
Simon et Baba
JPEG - 25.1 ko
Goundo , la correspondante d’Assetou et Néné
Remise de son cadeau d’anniversaire offert par Assetou
JPEG - 22.9 ko
Avec Angèle et la petite Anne-Marie

Nous avons ensuite pris la route pour Keur Gondé. Là, nous attendaient impatiemment les enfants du centre d’alphabétisation ainsi que le petit Ousmane...

La remise de la chaise roulante à ce petit garçon handicapé si souriant fut sans doute l’un des moments les plus émouvants de notre aventure pourtant très riche en émotion du début à la fin ! J’en profite d’ailleurs pour remercier de la part des parents de Ousmane, Anne-Marie et Bernard, amis de l’ASBL , qui ont généreusement fait don de la chaise roulante de leur chère Marie.

JPEG - 18.9 ko
Enfants de Keur Gondé

Quelques jours à Keur Gondé avec visite du centre d’alphabétisation, des cultures de papayes, de l’installation de la pompe, ainsi que la rencontre de Sérigne.

JPEG - 25.4 ko
à Keur Gondé

Ensuite, nous sommes partis vers le nord du Sénégal et accompagnés d’Hamidou, nous sommes passés saluer la famille de Djénéba à Sor.

Quelques jours plus tard, nous avons repris le taxi 7 places à la gare routière à la sortie de St Louis et puis l’aventure africiaine, que certains connaissent, commence ... notre taxi est tombé en panne ... au milieu de nulle part !!! très longue attente avant de repartir, réparations plus qu’abracadabrantes, typiquement africain. Je comprends maintenant quand Néné dit que la patience est un mot-clé quand on va en Afrique !

JPEG - 21.4 ko
Avec Oumou, Soleymane, Borgo
JPEG - 20.8 ko
avec Baba

De retour chez mère Disquette, nous avons vécu nos derniers moments au pays de la teranga. Après avoir offert à toute la famille un repas européen ( spaghetti à la bolognaise ), l’heure était venue pour Simon et moi de repartir vers la vie européenne... avec le coeur gros mais la tête pleine de souvenirs.

JPEG - 23.3 ko
repas européen offert à la famille
JPEG - 19.8 ko
Avec Coumba
JPEG - 24.8 ko
Devant chez mère Disquette

Je voudrais remercier Simon qui m’a fait découvrir les multiples facettes de ce pays magnifique... ainsi que la famille de mère Disquette, une femme exceptionnelle et toute la famille pour son accueil, pour les bons plats sénégalais de Coumba, pour les sourires de Borgo et de Baba , pour les rigolades, discussions et conseils des frères et soeurs. Je retiens aussi la joie de vivre et la chaleur humaine de tous les habitants de Guediawaye

JPEG - 19.7 ko
La danse du lion dans les rues de Yeumbel

Dieuredieuf

AURELIE DITE OUMOU

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0