A.S.B.L. "ACTION SENEGAL" - www.actionsenegal.be
Accueil du site > 06.Les nouvelles du Sénégal. > En taxi brousse avec Pim et Emilie : Les actions des étapes 1-2-3 en images (...)

En taxi brousse avec Pim et Emilie : Les actions des étapes 1-2-3 en images ...

mercredi 16 mai 2007, par Marie-Pierre Decocq - Néné Camara

Comme promis dans l’article précédent sur Pim et Emilie, voici les photos qui nous sont parvenues par l’intermédiaire de Pim , revenu le 28 avril dernier . Emilie, encore en mission à Thienel et Sor, reviendra le 12 juillet prochain.

ETAPES 1 et 2 : THIENEL - N’DIAWARA

Deux semaines après l’arrivée de Pim/Abou-Boubacar dans le Fouta, c’est au tour d’Emilie/Kadhia de parcourir la brousse en charrette tirée par un cheval pour découvrir l’inattendu et l’insolite : les pistes bosselées empêchant la rencontre de tout véhicule motorisé, la traversée en pirogue du Gao et du Guêlonga, la pirogue sur laquelle on y place bagages et charrette avec le cheval qui nage à côté ! Une arrivée à Thienel assez inoubliable pour Emilie/Kadhia... mais aussi une arrivée triomphale et un accueil extraordinaire concocté par les villageois et Pim.

A son arrivée, rencontre avec Abou Sy, chef de village qui a donné son nom à Pim ; rencontre avec Athia , la matrone, maman du petit Saïkou qui est contre Emilie/Kadhia sur la photo ci-dessous.

Après s’être acclimatés, les choses sérieuses vont commencer pour Pim et Emilie !

> Rénovation de l’abri qui sert de cantine à côté de l’école

> Travaux de rénovation à l’école du village : murs à nettoyer et à recimenter - tableaux - peinture sur les murs avec intégration de matériel didactique durable.

> Devis pour l’armoire et les deux chaises à acheter pour l’école

> Atelier d’artisanat avec les enfants

> Afin d’offrir aux enfants de l’école un repas le midi, mise en route d’une pépinière d’oignons. Une villageoise vient préparer chaque jour le repas

Sur les photos ci-dessous, réunion avec les villageois. Rencontre et discussions avec Mamadou Dia, responsable président de la santé et avec Athia , la matrone afin d’étudier les besoins urgents au niveau de la santé. En effet, le dispensaire ( voir photo ci-dessous ) est un bâtiment composé de quatre murs et il est plus qu’urgent de terminer les travaux de peinture, la pose de portes et fenêtres et l’aménagement intérieur comme il se doit.

Ci-dessous, deux photos du village voisin de Thienel : POURY-BOGO. Village présentant comme habitat typique > des cases circulaires. Ce village est en demande d’aide parce que l’école s’effondre petit à petit...

Un honneur pour Pim/Abou-Boubacar de recevoir du chef de village, son homonyme, un superbe boubou bleu !

Ci-dessous : la mise en route de la pépinière d’oignons derrière l’école - les travaux autour du puits pour la pose de la pompe à N’Diawara - les ateliers d’artisanat avec les enfants du village de Thienel

ENTRE LES ETAPES 1/2 ET L’ETAPE 3 : Retrouvailles des deux élèves de St Luc chez mère Disquette pour la fête de la tabaski. Pour Mathilde et son ami Benoît, c’est la fin de leur expérience africaine ; pour Emilie et son ami Pim, c’est le début de l’aventure !

ETAPE 3 : SAMALOFIRA

En janvier 2007, après deux mois d’activités à Thienel, après avoir pris la pirogue de Bakel à Kayes, après avoir rencontré Koufécou à Bamako, Pim et Emilie sont arrivés à Samalofira, village verdoyant accessible grâce à une route de bitume.

Ci-dessus, en compagnie du sympathique Koufécou. Koufécou est hydrologue , mais il a aussi de nombreuses qualités ....de poète, de philosophe !

Ci-dessus, Pim en compagnie d’un des groupes de travail constitué par Koufécou

On se rend compte par ces photos, qu’en saison sèche, les marigots sont complètement secs ce qui entraîne la mort des poissons...Cette situation est catastrophique et devient très pénible pour les villageois qui perdent espoir...

Dès janvier, à l’arrivée de Pim et Emilie, tout est mis en oeuvre pour que les travaux du barrage aboutissent !

> Achat des pelles, pioches, brouettes ...

> Une organisation hors du commun par Koufécou pour la mise en place de 5 groupes de travail

> les fouilles, le creusement d’une tranchée de 162 mètres de longueur à la pioche et à la pelle sous un soleil torride !

> Le creusement de puits pour faciliter la tâche des maçons qui ont besoin d’eau

> la construction des blocs de ciment

> Travaux de maçonnerie

> construction du mur d’étanchéité, de bâtards d’eau et la pose de gabions

Pendant que les hommes travaillent sur le chantier du barrage, les femmes leur préparent le repas. On voit Emilie piler le mil. La lessive , à la main bien sûr, est une tâche quotidienne assurée par Emilie aussi.

Ateliers d’artisanat et de dessin avec les enfants du village

Belle complicité entre Emilie/Kadhia et le clan des Traoré ainsi qu’entre Pim/Abou -Boubacar et Ibrahima, le musicien qui joue superbement bien la cora !

Koufécou en compagnie de la petite Chantal ci-dessus et d’une enseignante du village, madame Koné, ci-dessous.

Et encore quelques photos-souvenirs...

Ci-dessus, Fa Traoré, le cousin de koufécou

Après ce compte-rendu des actions réalisées, il est clair que certaines actions futures sont en étude :

> Mise en route de cultures maraîchères et achat de motopompe à Thienel

> pose d’une clôture autour du terrain de cultures maraîchères.

> aménagement du dispensaire

> achat de machines à coudre pour les femmes de Thienel

> Aide à l’école de Samalofira : achat de tables , bancs, clôtures, tableaux, chaises, forage au sein de l’école ( les enfants doivent traverser la route et faire un long déplacement pour trouver de l’eau ), matériel didactique ...

> aide pour la gestion de l’après-barrage ( entretien )

En espérant qu’on puisse continuer cette belle aventure humaine pendant de nombreuses années avec les habitants de Thienel et Koufécou pour le village de Samalofira...

2 Messages de forum

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0