A.S.B.L. "ACTION SENEGAL" - www.actionsenegal.be
Accueil du site > 03.Les actions et projets > Année 2007/2008 : un projet à Thienel qui se veut, avant tout technique, (...)

Année 2007/2008 : un projet à Thienel qui se veut, avant tout technique, révolutionnaire, utile et durable > par Christophe Marginet et l’ IPES ( Tournai )

Fours solaires et pépinières !

lundi 24 septembre 2007, par Marie-Pierre Decocq - Néné Camara

Introduction

Quelques mots sur la croix rouge et l’aide humanitaire en classe...une élève particulièrement intéressée par les paroles de son professeur de sciences ( mon épouse ) ...une piste pour un travail de fin d’études..quelques contacts avec l’ASBL d’aide humanitaire au Sénégal ... et voilà Marie ( voir son expérience dans l’article : ’ avril 2007 : projet à Thienel ’ ) partie réaliser un rêve et son travail de fin d’études par la même occasion !

JPEG - 26 ko
Marie, élève de la Ste Union qui faisait partie du groupe des jeunes dans le projet avril 07 d’Action Sénégal

A partir de mars, les contacts avec Action Sénégal s’étant multipliés et intensifiés ces derniers mois, l’idée de faire participer des élèves de l’IPES de Tournai ( *IPES : Institut Provincial Enseignement Secondaire / Section Horticulture ), à un projet humanitaire est devenue réalité.

Madame Delcourt, directrice de l’IPES, enthousiasmée d’emblée par un tel projet, nous assure de son approbation, son soutien et son aide indispensable à la concrétisation de cette aventure.

Le projet se veut avant tout technique, révolutionnaire dans le contexte africain, utile et durable.

THIENEL

Thienel se situe dans le Fouta ( bande du Sahel ) , dans une région enclavée où la désertification est considérée comme l’une des problématiques les plus préoccupantes en ce début du 21ème siècle. Thienel n’est pas épargné par la dégradation de ses terres devenues arides, ce qui constitue une entrave supplémentaire à son développement. Les enfants ne jouissent pas d’un repas quotidien et leur nourriture est déséquilibrée.

La demande majeure du chef du village de Thienel et de ses villageois est la mise en route d’une pépinière et la plantation d’arbres ( manguiers - papayes - bananiers ...), l’aménagement d’un bassin de rétention d’eau, la mise en route de cultures maraîchères et la formation à l’utilisation d’engrais et de pesticides si nécessaire.

PROJET DE L’IPES

1. Installation d’une pépinière

Les avantages de l’arbre sont nombreux et plus particulièrement dans les régions où la désertification gagne du terrain : il est le seul moyen d’enrayer ce phénomène catastrophique pour les autochtones. L’arbre procure également du bois de construction pour les maisons, du combustible pour la cuisine, de l’ombre pour les cultures, les hommes et les animaux, il permet d’économiser l’eau, de fixer les sols et d’empêcher l’érosion, et à plus grand échelle, il contribue à la régulation du climat.

L’installation d’une pépinière s’avère donc être un projet aussi utile qu’urgent. Pour le mener à bien, il faut utiliser un système d’irrigation performant pour les plantes et très économique en eau. Le système d’irrigation par ascension capillaire allie performance, économie d’eau, simplicité et faible coût.

Ce système consiste à maintenir une nappe d’eau à niveau constant ( grâce à un flotteur type chasse d’eau ) dans un lit de sable. L’eau est amenée par des drains disposés horizontalement sur une membrane étanche. Les plantes cultivées en conteneurs ( en sacs plastiques perforés au Sénégal ) sont disposés sur ce lit de sable. La plante puise, en fonction de ses besoins, l’eau qui atteint ses racines par remontée capillaire et par la force de succion de son système radiculaire. A n’importe quel moment de la journée et de la nuit, la plante a toujours de l’eau à sa disposition au moment où elle en a besoin. Aucun arrêt de croissance dû à un stress hydrique ne se produit avec ce système.

2. Construction de fours solaires*

Planter des arbres et les abattre quelques années plus tard pour en faire du combustible de cuisine est ABSURDE ! C’est la raison pour laquelle, parallèlement à la pépinière, des fours solaires seront construits et testés à l’atelier de mécanique de l’IPES. Le but de ce second projet est de former des sénégalais à la construction de fours simples et efficaces utilisant l’énergie solaire en lieu et place de la combustion de bois.

De nombreux modèles de fours solaires nous sont proposés sur internet. Les élèves ont travaillé cet été et au cours du premier trimestre de cette année scolaire , il vont réaliser la construction de fours simples avec des matériaux de récupération ainsi que les tester.

Le but est d’arriver à Thienel avec des plans de fours solaires efficaces et simples à réaliser.

3. Incidences du projet

Les incidences de ce projet comportent trois volets :

- Le volet environnemental : la lutte contre la désertification et la dégradation des sols en cultivant de jeunes arbres en vue de leur plantation future.

- Le volet social : en responsabilisant les jeunes du village et en les formant, un autre phénomène alarmant est combattu : l’exode rural.

- Le volet économique : une bonne organisation et une gestion correcte conduiront à une certaine rentabilité, qui permettra l’extension de la pépinière et la vente d’une partie de la production.

4. Action Sénégal prépare l’arrivée de l’IPES

Thienel dispose de deux surfaces de cultures situées à trois kilomètres du village, mais à trois cents mètres du Guelonga, cours d’eau dans lequel l’eau indispensable aux cultures est puisée. Le champ des hommes ( non clôturé ) d’une surface de dix hectares est alimenté par une grosse motopompe qui est en cours de réparation ( financement Action Sénégal en juillet/août 2007 ). Les 4 enseignants, sur place pour l’instant, ont comme mission de superviser la fin de la réparation, le bon fonctionnement de l’engin et la réception de la facture. Ils doivent également repréciser le devis pour clôturer 10 ares sur le terrain des hommes pour accueillir les pépinières à côté du bassin de rétention d’eau construit cet été.

MERCI à toutes les personnes qui soutiennent ce projet, aux étudiants enthousiastes qui se sont portés volontaires pour vivre cette aventure ... car ce projet est avant tout une extraordinaire expérience humaine, une redécouverte des valeurs, une remise en questions ...Nul doute que chacun reviendra transformé, avec une vision différente de la société que nous côtoyons quotidiennement !

Christophe Marginet ( IPES )

* On peut se rendre compte des avantages d’un four solaire en consultant des documents sur internet ( voir article d’Ekopedia sur " Four solaire à cuire " )

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0